Art Contemporain Expositions Peinture

Exposition Otto Freundlich au musée Montmartre

Temps de lecture : 4 minutes

Encore visible jusqu’au 31 janvier 2021, l’exposition Otto Freundlich (1878-1943), “la révélation de l’abstraction” du musée Montmartre retrace la carrière d’un pionnier de l’art moderne. Profondément philosophe et humaniste, cet artiste allemand d’origine juive subit de plein fouet le régime nazi. À la fois peintre, sculpteur ou encore maître verrier, Otto Freundlich est un homme aux multiples talents et à la sensibilité exacerbée. Le musée Montmartre rend ici hommage à un artiste qui n’avait plus été exposé à Paris depuis 1969.

Zoom sur une exposition que je vous conseille de visiter de préférence en matinée pour profiter pleinement de chaque oeuvre

L’attirance de Freundlich pour l’abstraction dès le commencement

composition de 1911 - otto freundlich
Otto Freundlich, Composition, 1911, huile s/ toile, Musée d’Art moderne de Paris – ©solskinart

Le musée Montmartre propose un parcours chronologique et thématique de l’évolution de l’oeuvre d’Otto Freundlich. À son arrivée à Paris au Bateau-Lavoir en 1908 il rencontre toute l’avant-garde artistique : Braque, Picasso, Apollinaire ou encore Georges Delaunay pour ne citer qu’eux. Après de multiples voyages et une installation rue des Abbesses, Otto Freundlich réalise son premier tableau abstrait. Considéré comme l’un des premiers du genre dans l’histoire de l’abstraction, Composition de 1911 est la représentation d’une ascension vers la lumière et vers un idéal de société harmonieux.

Peintre, sculpteur mais aussi maître verrier

vitrail d'otto freundlich
Otto Freundlich, Frise (femme allongée), 1924, Vitrail (à dr.) & Composition, 1919, vitrail (à g.) – ©solskinart
otto freundlich - détail vitrail de la femme allongée
Détail Frise, 1924

Otto Freundlich était également féru de vitrail et réalisa quelques compositions. Son attrait pour cet art bien particulier lui vient d’un séjour qu’il a passé dans l’atelier de restauration de la cathédrale de Chartres en 1914. Profondément marqué par cette expérience, il entrevoit toute la puissance du principe créatif de la décomposition des éléments. L’absence de perspective dans le vitrail amène l’artiste à conjuguer la couleur et la lumière afin de construire une oeuvre. Un processus qui lui rappelle ses rencontres avec Cézanne et Van Gogh où l’architecture et la couleur sont au coeur de ses préoccupations.

Un artiste engagé et profondément spirituel

otto freundlich, fragments de figure à l'ensemble des plans de 1927
Otto Freundlich, Fragments de figure à l’ensemble des plans, 1927,
Huile sur toile, Collection particulière – ©solskinart

Son expérience dans la cathédrale de Chartres lui a fait prendre conscience de l’importance des signes, des symboles et des formes géométriques. Il réalise encore quelques gravures aux consonances apocalyptiques. Toutefois, c’est la dernière fois que l’artiste utilisera la figuration dans son art. Habité par l’idée d’une géométrie signifiante, l’idée et le principe du cosmique et du spirituel reviendront régulièrement dans son oeuvre. Ses recherches formelles et chromatiques prennent alors une direction bien particulière. Fragments de figure à l’ensemble des plans (1927) est la représentation.

Des oeuvres de maturité : reconnaissance et éclatement des couleurs

Otto Freundlich, la rosace I de 1938 à l'exposition de Montmartre
à g. : Otto Freundlich, La Rosace I, 1938, tempera sur papier marouflé sur toile, Donation Freundlich – musée de Pontoise (Wvz. 192) – ©solskinart

Les années suivantes, il parfait sa technique en continuant ses recherches formelles. Bien que bousculé par le régime nazi et l’opprobre qui est jetée sur son art, Otto Freundlich est activement soutenu par ses contemporains et réalise de nombreuses oeuvres de maturité. Le musée Montmartre propose une belle exposition rendant hommage à Otto Freundlich et son art en rassemblant de magnifiques pièces.

Un régal pour les yeux du début à la fin. Je vos laisse juger par vous-mêmes avec les clichés ci-dessous. Surtout, je vous invite à vous rendre à Montmartre pour en profiter !

Otto Freundlich, Hommage aux peuples de couleur de 1938, triptyque
Otto Freundlich, Hommage aux peuples de couleur, 1938, Triptyque en mosaïque – ©solskinart
Otto Freundlich, composition de 1931 et de 1933
Composition, 1931 & Composition, 1933, Huile sur toile, Donation Freundlich, musée de Pontoise – ©solskinart
Otto Freundlich, composition inachevée de 1940 - musée montmartre de paris
Composition inachevée, 1940, huile sur toile, Donation Freundlich, musée de Pontoise (à gche) – ©solskinart

Pour réserver votre billet en ligne c’est par ici !