Art Contemporain Photographie

Alix Cléo Roubaud, « Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration »

Temps de lecture : 3 minutes

Une artiste à la sensibilité à fleur de peau

Alix Cleo Roubaud, Autoportrait de 1981
Alix Cleo Roubaud, “Autoportrait“, 1981
©Photo – http://phlit.org/

Photographe et écrivaine d’origine canadienne, cette artiste née en 1952. Principalement connue pour ses oeuvres photographiques, elle réalisa pas moins de 600 clichés, elle maniait également la plume avec une grande sensibilité. Gravement asthmatique depuis l’enfance, cette artiste mourut très jeune, à l’âge de 31 ans, d’une embolie pulmonaire. Elle laissa derrière elle de nombreuses oeuvres photographiques et littéraires qui s’inscrivent aujourd’hui comme des oeuvres majeures dans l’art d’affirmer l’existence du présent. Alix Cléo Roubaud est notamment connue pour son célèbre cliché “15 minutes la nuit au rythme de la respiration“.

La perception personnelle du temps

Alix Cléo Roubaud, "Sans titre", 1982
Alix Cléo Roubaud, “Sans titre“, 1982
©Photo – http://phlit.org/

Alix Cléo Roubaud exerce entre 1970 et 1980 principalement. L’oeuvre étudiée se situe vers 1979-1980. Touchée par de graves problèmes respiratoires, la jeune femme a un rapport à la vie et au présent plus que personnel. En effet, elle nous partage au travers de ses photos une expérience intime de la durée. Férue également de philosophie, sa démarche n’est pas sans rappeler la pensée de Bergson. Au début du XXème siècle, ce philosophe distingue alors le temps mathématique du temps vécu. Le temps tel qu’il s’écoule sur les horloges, de manière tout à fait objective pour tous, ne l’est pas à l’intérieur de chacun. De sorte que la perception individuelle du temps diffère chez chaque individu. Une même activité ou un même évènement peut ennuyer l’un et paraître infini tandis qu’il provoquera chez l’autre l’excitation et semblera plus court.

Alix Cléo Roubaud, « Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration »

Alix Cléo Roubaud, "15 minutes la nuit au rythme de la respiration.", 1979
Alix Cléo Roubaud, “15 minutes la nuit au rythme de la respiration. 1, 2, 3“, 1979.

Oeuvre touchante et si personnelle, cette photographie répond au besoin d’exorciser une angoisse profonde. Avec cette oeuvre, l’artiste s’inspire de la poésie médiévale japonaise : le RAKKI TAÏ. Il s’agit d’un art qui vise à dompter ses démons, à ruser avec la mort. Hantée par sa propre mort, la jeune femme fait régulièrement part de ses peurs par écrit à son mari, Jacques Roubaud, spécialiste de ce type de littérature.

« Travailler comme un peintre, éléments de rythme, densité, répétition essentiellement photographique. Le singulier à répéter jusqu’à la danse, jusqu’au chant. »

Alix Cléo Roubaud

Grâce au Rakki taï, elle parvient à déplacer temporairement, géographiquement et artistiquement ses angoisses. Dans cette oeuvre, Alix Cléo Roubaud a posé son appareil photo sur elle afin de prendre le cliché. Pendant 15 minutes, les mouvements de sa poitrine vont moduler et dessiner le paysage qui l’entoure. Son souffle faible et saccadé, les montées et les descentes de sa cage thoracique viennent capturer l’angoisse qui l’étreignait alors…

À découvrir aussi…

À écouter : présentation de l’exposition sur l’artiste par la BnF